Coeur de Femme, Coeur de Rose,
La douceur du Vaillant,
Donne à son Âme éclose,
Une Heureuse à plein temps.

Le Souverain sut lire
Dans son Âme comme un Livre,
Comblant son Secret Désir,
Le faisant advenir…

Son Épée se fait tendre,
Au passage en son Ventre,
Dans un Souffle de Vie
Mourant au même Cri.

Son Visage et ses Yeux,
Depuis lors contempler,
L’Homme à l’Âme de Feu,
Noble et Franc Chevalier.

Le Pardon en Alliance,
S’est donné une Chance;
Coeur de Rose, Coeur de Femme
Portera Haut, sa Flamme.

Manouchka ©

Publicités