Aimer sans armes et sans détours,
Comme une Offrande à ses Amours,
Coeur de Femme au Corps de Velours,
Tendresse à prendre au fil des Jours,
À tout donner même sans Retours,
À tout quitter vers d’autres Tours …!
 
Sur les rives d’une Mer,
Loin des noirs tyranneaux,
Où son Âme en repos,
Égarée et fragile,
A exploré la Terre
Et découvert son Île.
 
Des rivières souterraines,
En son Sein s’écoulaient,
Portant rancunes et peines,
Qu’illusions enchaînaient.
 
En son âme abusée,
L’Esprit vint déposer,
Les Grandes Vérités,
Jusqu’alors occultées.
 
Les ressacs de la vie,
N’ont pas gagné sur Elle,
Citadelle aguerrie,
Que la Tendresse appelle
Vers l’ineffable Amour.
Guerrière de Lumière,
Elle portera le Jour,
Aux Quatres de la Terre…
Publicités