Les mots portent en eux le Sacré,
Autant que peut l’Être notre Âme,
Qui danse sur le fil des années,
Tissant courageusement sa Trame …
 
Les Saisons passent sur nos Corps,
En Girandoles de couleurs,
Se fusionnant à nos Émois,
Aux Arômes bienfaiteurs …
 
Des mots d’Amour comme un Secret,
Dame Nature lui a confié,
L’ultime Mission de protéger,
Tous les enfants de son Palais…
 
Dans son Écrin recouvert d’Or,
Sommeille le Livre des Sycomores,
Qui ne s’ouvre qu’avec la Clé,
Au Cœur des Géants, bien cachée …
 
À leurs pieds coule la Source,
Qui nous conduit à la Portée,
Où la Tendresse se fait si douce,
Au noble Cœur du Chevalier …
 
Il se promène parmi les Siens,
Il les entend lui raconter,
Leurs Souvenirs des Temps Anciens,
Quand le Premier fut implanté …
 
La Terre et L’Eau alors veillaient,
À ce que tout soit Harmonie,
Et le Vent soufflait sur le Feu,
Comme sur un Ciel d’Épiphanie…
 
Flamme nouvelle au Cœur du Monde,
Qui se dispense en Quatre Rondes,
Et que nos arc-en-ciels fécondent,
Pour qu’à jamais la Paix abonde …

Manouchka ©

Publicités