Dans les Hauteurs porte le Vent,
Les mots si tendres de Vaillant;
Le Coeur de sa Reine est conquis,
Par la douce Voix de l’Ami …!

En son Jardin, elle se repose,
À l’ombre des Géants d’Orée,
Qui ont vu naître l’Apothéose,
D’un Amour si longtemps cherché…

Au bout des doutes et des errances,
Au bout du vide de l’Existence,
L’Astre en plein Jour s’est dévoilé
Pour donner aux Âmes blessées…

Un ardent désir d’exister,
De chérir et de partager,
L’Encre du Graal de deux Coeurs,
Couchée sur leurs Mots Voyageurs…

Leur foi est forte comme le Rocher,
Qui accuse le ressac des vagues,
Que les tempêtes ont violenté,
Et que le sel de mer élague …
 
En renaissance d’un créneau,
À la Hauteur des idéaux,
De deux Âmes devenues Flambeaux,
Portant l’Espoir d’un Monde Nouveau …

 

Manouchka ©

Publicités