Est-il Amour plus Beau, que l’Encrier qui s’écoule,
Sur celui des Amants, qui enivre et chamboule;
Plume portée par le Vent, aux Pays sans Frontières,
Où deux Âmes sont nées, comme un Voeu de Lumière…
 
Ta Voix me parvient comme le Chant des Grands Oiseaux,
À mon Âme ce refrain, livre l’Or en l’ Écrin,
Et je porte à mes lèvres, l’Elixir Nouveau,
Qui dépose sur mon Corps, la Tendresse en Manteau…
 
Un Lit Blanc nous accueille, pour parler de nos Rêves,
Frissonnant sous nos Plumes, sous nos mots en Cortège,
Pour un Monde Nouveau, comme Adam et comme Ève,
Venus ouvrir la Voie, à la Nouvelle Norvège…
 
Avec nos Yeux, avec nos Mains, avec nos Corps,
Verrons-nous advenir, la Richesse des Moissons,
Déposées en nos Terres, à la sueur de nos Fronts,
Pour que vivre l’Eden, où nos Enfants naîtront …
 
Je te parle, toi mon Roi, qui me connaît si bien,
Sois certain que mon Chant, se veut tendre et aimant,
Comme un Flambeau qui brûle, porteur de Sentiments;
Symphonie de deux Âmes, liées par le Destin…

Manouchka ©

Publicités