Un million d’images se bousculent dans mes pensées,
Elles s’accrochent en poursuivant leur course effrénée.
À la mêlée se greffent des mots endiablés,
Qui porteront ma Plume, vers la Grande Envolée…

Je les laisse gambader, sans vouloir les dresser;
À cette randonnée sauvage, je veux tout donner,
Chamades de deux Cœurs, Cavaliers Grands Seigneurs ,
Dominant leur monture, conjuguant leur sueurs…

Crinière au vent dans un désir de liberté,
Mes mots se chevauchent au dos de ma page blanche ;
Faisant l’Amour, peau contre peau, hanche contre hanche…
De plus en plus à la merci de l’Encrier…
 
Au rythme des sabots, ma plume se déchaîne,
Sur la terre de mes émotions débridées.
Je fonce vers l’aventure de mes peurs éclipsées,
Agrippant leurs crinières de Libres Magiciennes …
 
Mon âme se consolide à la double monture,
Venant marquer l’achèvement de l’Épopée,
Me révélant, encore fragile, la Majesté
De l’Oeuvre de Poésie enfin achevée…
 
L’Aurore du clair matin, en l’esprit épuisé,
Un rayon de lumière, sur mon corps vient danser,
Révélant les stigmates, de la blanche Odyssée,
Devenue le Grand Livre de mes Chevauchées…!
 
 
Manouchka ©
 
 
 
 
Publicités