Tant de Beautés jalonnent les Espaces;
Celle qui me tient au creux de ton antre,
Est l’amour des mots qui refait surface,
Depuis l’abandon de ma plume à l’encre …
 
Je tremble sous l’inspiration qui vient,
Pour murmurer tant d’Amour à mon Âme,
Qui danse dans la paume de ma main,
Comme sait bien danser le Corps des Femmes…
 
Je m’abandonne à ta douce présence,
Qui caresse en moi l’artiste en transe,
Préférant écrire sur la Blanche Lune,
Que de chercher asile à la  » une  » …
 
Toi la Vie, qui coule de mon encrier,
Tu enracines en moi la vérité,
Celle que je m’efforce de coltiner,
En la déshabillant des préjugés…
 
Je ne vois pas le jour que s’arrête,
La cavalcade de mes émotions,
Qui viennent s’étendre au pied du maître,
Dociles comme les brebis que l’on tond…
 
Je visiterai encore mes hiers,
Car ils témoignent de tout ce que je suis,
Et je me donnerai dans l’aujourd’hui,
Le droit d’auteur, celui d’en être fière…
 
 
Manouchka ©

 

Publicités