Que dire lorsque l’Amour bouleverse,
Et lorsque le Cœur se déverse,
Jusqu’aux yeux en larmes de joie,
Et qui goûtent bon la vie qui danse,
Au milieu de ce feu intense,
Qui abreuve et brûle à la fois …?

Gratitude pour tant de passion,
Au milieu des bouleversements.
Mon feu en est un d’espérance,
Plus fort que toutes les puissances.
Je ne peux plus le contenir,
Comme un besoin de desservir…

À l’encrier je viens mendier,
L’espoir d’écrire sans lettres mortes,
Ce que nous sommes en vérité,
De cet amour qui nous transporte,
Et nous fait croire aux lendemains,
À la beauté du genre humain…

Si vous vous dites que je rêve,
Ou que je suis dans le déni;
Votre âme sirote l’encre amère,
Comme un vieux buvard infléchi.
Abandonnez là, vos chimères,
Et redevenez bon élève…

Écoutez le Maître intérieur,
Qui fait renaître de la nuit,
Et qui enseigne dans la douceur,
Nous montrant nos trésors enfouis.
C’est comme une voix redonnée
À nos espoirs de Liberté …!

Manouchka ©

Publicités