Pendant que la poésie se terre dans ton jardin de mélancolie ;

Moi…Je t’aime !

Pendant que pleure le ciel sur les eaux de tes souvenirs ;

Moi…Je t’aime !

Pendant que la neige noire fond sur l’asphalte dure de ton passé ;

Moi…Je t’aime !

 

Pendant que le sommeil se fait l’étranger de tes nuits blanches ;

Moi…Je t’aime !

Pendant que la musique de ton Âme compose avec le silence ;

Moi…Je te parle !

Pendant que ressuscite en toi, l’émergence de respirer et de vivre ;

Moi…Je t’embrasse !

 

Manouchka ©

 

Publié chez Mots de Femme :

https://madeleinelafrance.wordpress.com/2019/03/16/murmures/

Image :  Catrin+Welz-Stein

Publicités